Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 21:31

allweare-dust

 

Dès l’âge de 3 ans, Elodie Frigot découvre les joies du graphisme en dessinant au gré de ses envies des chevaux ou de la nourriture…

 

 child-fantasy

 

 

  

 

 

En 1989, elle suit ses premiers cours de dessin académique aux Beaux-Arts de Pau puis passe plus tard un Bac Arts Appliqués à Bordeaux. Après un BTS audiovisuel à Rouen puis un Master Audiovisuel et Multimédia à Paris, elle fait ses premières armes en tant que Directrice artistique junior dans une des premières web-agencies françaises, à Paris. Elle revient ensuite s’installer à Pau où elle travaille d’abord comme web-designer en agence puis s’installe en free-lance.

 

 

  earthgate2

 

 

 

 Elle se définit avant tout comme une graphiste, passionnée par la création artistique et la communication, et adepte des nouvelles tendances graphiques et techniques du web.

 

 

  

 

 

 

rebirth

 

 

 

 

 

 

De nature enthousiaste, curieuse, elle n’a jamais cessé d’alimenter sa créativité d’artiste en réalisant des œuvres numériques personnelles, laissant s’exprimer un imaginaire débridé.

Son travail d’artiste a été découvert à Festiv’Arts dans le cadre de Tremplin des Arts en 2011. Cette année, elle expose en tant qu’artiste confirmée et pourra ainsi montrer toute l’étendue de son talent.

 

 

 

soniadance

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur E Frigot:

www.elodesign.com

 

retour au répertoire: cliquer ici

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:39

En tout sens-2010

 

 

Remarquez l’ambiance créée par la présence d’un vitrail éclairé dans une salle! L’œil est immédiatement attiré par cet objet si particulier, il magnifie une lumière qui évacue toute pensée, c’est l’effet vitrail.

 

Dans son atelier de Salies-de-Béarn (Pyrénées Atlantiques), Pierre-Marie LEBOULLENGER conçoit et réalise des vitraux selon la technique traditionnelle à la baguette de plomb, dans des styles variés avec des verres teints dans la masse, peints à la grisaille ou non. Il y dispense également des cours d'initiation ou de perfectionnement dans cet art ancien.

 

 

PML à l'atelier

 

Il s'est formé en 2007 à l’Atelier Fiat Lux, chez Pascal SONNET, Maître verrier à Avignon (Vaucluse), qui lui a transmis un précieux savoir-faire qu’il tient lui-même de Daniel VAUGRANTE, aujourd'hui Maître verrier à Issoire ( Puy-de-Dôme ).

 

 

 

 

 

 

 

 

432 vertigeA présent, fort de cette filiation, il lui est loisible de s’exprimer à travers cet art.

 

Pierre-Marie Leboullenger se reconnaît un goût prononcé pour la géométrie et ses subtilités, mise en valeur par les couleurs, les textures du verre, le mouvement de la lumière à travers lui. Son travail est parfois assez coloré, par gourmandise naturelle, sans doute.

 

 

433 zome

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur PM Leboullenger: www.ulyssevitrail.com

 

Retour au répertoire : Cliquer ici

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:38

 

FEMME MIROIR D 

Après des études aux Beaux-Arts de Toulouse dans les années 1980, Bernard Ziapkoff poursuit sa carrière professionnelle dans les secteurs de l'imprimerie et des agences de communication.

 

 

 

 

 LES PAPILLONS D

 

Peu à peu, les méthodes traditionnelles et manuelles de ces métiers sont complétées ou remplacées par le travail sur ordinateur avec divers logiciels. C’est alors qu’il découvre l'étendue des possibilités graphiques offertes par ces outils et entreprend de les maîtriser pour construire, développer et enrichir sa propre démarche artistique.

 

PENSEE D

 

 Aujourd'hui grâce à cette vaste panoplie d'outils (crayons, pinceaux, tampons, textures, photos...), il réalise des images numériques dans le but d'interpeller le spectateur. « J'essaie d'élargir nos limites visuelles et je mets l'outil informatique au service de l'art. », explique-t-il pour traduire sa démarche. Aussi, sur certaines de ses créations, à la manière d'un chercheur, il mélange un maximum d'informations visuelles (paroxysme graphique) pour créer un espace subliminal où la lecture de l'œuvre reste un temps mystérieuse. D'autres images répondent à un désir d'exploration des différents thèmes de la vie.

 

  

 

 

CORDES-2 D

Pour en savoir plus sur B Ziapkoff: http://art-ziapkoff.com

Retour au répertoire: cliquer ici

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:36

FAIT (2)

 

 

Originaire de Madrid, Jean Ramos est installé à Boeil-Bezing où il réside depuis une vingtaine d'années.

 

 

 

 

 

 

 ramos-regards

 
Non professionnel, mais amateur "mordu" membre de la société photographique de Madrid, diplômé de l'Institut Français de Photographie, il anime aussi la section juniors du photo-club à la MJC Cadier à Pau et a participé à de nombreuses expositions, en France, comme à l'étranger sur des sujets aussi divers que l'Art Roman en Béarn, en Castille et en Aragon, La Turquie, La Mancha, la condition de la femme,  les déserts du monde... Il a également travaillé comme pigiste au journal Sud-Ouest et est responsable du service photographique du CDDP.
 

Pour Festiv'Arts, il présente une série de photos réalisées à Buenos-Aires, dans le quartier populaire  "del Boca".  Cette série a également été exposée à la FNAC de Pau.

 

 

395 PJR10

 

 Les photographies de Juan Ramos sont à la fois oeuvres d'art et documents; elles s'attachent à traduire la magie des lieux et des paysages, à faire connaître "les gens", qu'il capte dans son objectif avec générosité et humour, souvent dans leur réalité quotidienne.

Son regard cherche plus à traduire la réalité de l'instant qu'à délivrer un message. Il nous livre ainsi de façon intuitive et spontanée l'image de notre société féroce, ironique et tendre.  

  

 

 

Retour au répertoire: cliquer iciFAIT 1-2

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:34

344 PICT0147

 

Parcours atypique que celui de Mary Carros ! Fille de marin pêcheur de souche gascone établi en embouchure de Loire, c'est sans doute de la vision de ses filets de pêche constellés de prises colorées et argentées que lui est venue sa passion des mosaïques.  Passion tenace durant les années consacrées à ses enfants et à une autre activité. Passion devenue vocation et métier par le biais de l'école d'arts plastiques, et de formations sur le métier du verre artisanal.

Après les Arts Plastiques, ses stages et plusieurs années de créations personnelles, Mary Carros s'est installée à Pau en 2000. Son atelier proposait des cours d'initiation et lui permettait de travailler à des créations uniques, commandées par des clients. Ensuite, son travail personnel ne s'est jamais arrêté.

 

 

 CIMG0196

Elle a depuis élargi ses connaissances en suivant une formation de Design Objet Mobilier Accessoires, ce qui lui permet une plus grande ouverture de travail et surtout une plus grande diversité de matériaux, comme le cuir et bien d'autres. Le galet et son charme naturel, très tendance aujourd'hui, est pourtant le premier matériau utilisé, si on remonte dans le temps. Le marbre riche de ses infinies tonalités chromatiques, la céramique mate, satinée ou brillante selon sa région de production, sont aussi des matériaux que Mary aime travailler. La pâte de verre et les smalti vénitiens créés par des artisans verriers, proposent également une superbe palette de couleurs et de marbrures ; leur transparence permet de s'immerger dans la profondeur de la création.

 

 

big

Le miroir est aussi un formidable outil de travail : les images qui s'y reflètent modifient à l'infini la création initiale. Cette diversité de matériaux, riches et créatifs, ces tesselles taillées sur mesure pour donner réalisme et vitalité, permettent à l’artiste d’adapter ses choix en fonction de l'oeuvre à réaliser, sa destination, sa taille et son style.

   

   

M-Saux 4578

 

  La mode et la haute couture sont des univers qui inspirent beaucoup les créations de Mary Carros. Ses robes, pourtant intégralement réalisées en mosaïque, ont la légèreté et la souplesse des étoffes les plus délicates !

Mary Carros a été découverte à Festiv’Arts l’an dernier dans le cadre de Tremplin des Arts. Elle y expose cette année en tant qu’artiste confirmée.

 

Pour en savoir plus sur M Saux:

 http://www.artekreazio-mosaiques.com/

Retour au répertoire: cliquer ici

 

 

 

 

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:34

image 1

 

Christine Drouillard photographie par passion depuis une quinzaine d’années. Elle a débuté avec l’argentique, le noir et blanc, le labo photo.

 

 

 

  

image 3Aujourd’hui, la couleur la saisit d’avantage, la plonge dans l’émerveillement, tant et si bien qu’elle se prend souvent à en prolonger la vibration.

La richesse des matières, les capacités réfléchissantes de l’eau, la puissance des ombres, les fragments de vie, les lieux insolites, le non-figuratif, sont des éléments qui nourrissent volontiers son inspiration.

 

image 5

 Raymond Depardon a dit qu’il fallait aimer la solitude pour être photographe… Cette phrase contient sans doute une part de vérité… Pourtant Christine Drouillard utilise la photographie comme un révélateur de belles rencontres, de personnages, de lieux, de moments intimes qui dévoilent des petits riens remplis de sensations.

  

Au travers de ses photos, elle souhaite partager ce regard intime qu’elle porte sur le monde.

IMGP8411

Christine Drouillard exposait l’an dernier à Festiv’Arts dans le cadre de Tremplin des Arts et son point de vue sensible sur les êtres, les lieux et les matières avait su toucher le public. Cette année, elle participe en tant qu’artiste confirmée et parrainera à son tour une artiste-tremplin : Sandrine Junqua-Lamarque, qui est  peintre.

 

Pour en savoir plus: http://www.christinedrouillard.com

Retour au répertoire : cliquer ici

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:33

Image 3Diplômée de l'école du CNIFOP (Centre Nationalde Formation Céramique) situé à Saint Amand en Puisaye « ville de métiers d'art », Martine Thével-Texier a suivi sa formation dans ce haut lieu de la poterie, qui perpétue sa tradition céramique depuis le Moyen-Âge. Passionnée par tous les matériaux nobles et particulièrement par la « terre » et l’ « argile », elle fait aujourd’hui cohabiter Création et Tradition dans son atelier d’Assat, situé dans les Pyrénées-Atlantiques.

 

Image 1

 

On y trouve des objets en céramique uniques et étonnants façonnés et peints à la main avec des pigments naturels puis émaillés en double cuisson : des céramiques traditionnelles comme plats, assiettes, tasses, vases, etc… mais aussi des « trompe-l’œil » en trois dimensions : chaussures, chapeaux, champignons, friandises et pâtisseries plus vraies que nature : on en mangerait ! 

 

 

Moelleux pistache coulis framboise et son craquant chocolat

 

 

Découverte l’an dernier à Festiv’Arts dans le cadre de Tremplin des Arts, elle revient cette année en tant qu’artiste confirmée pour vous inviter à partager son univers, où petits objets du quotidien et « céramandises », modelés par ses mains expertes, deviennent œuvres d’art.

 

 

 

 

 

Thevel Texier-trois canelés sur plat (2)

 

 

 

Pour en savoir plus sur M Thével Texier : http://ceramiquenfolies.jimdo.com

Retour au répertoire: cliquer ici

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:32

2 PETITES CHOUETTES

 

 

Marie Sabatini puise son inspiration dans l’observation de la nature et les créatures qu’elle abrite. Fascinée par les animaux en tous genres, elle utilise la sculpture pour mieux s’en imprégner, pénétrer leur monde…

 

   

 

 

  

PINTADES VULTURINES

 

 

Sa démarche est lente, progressive, parfois incertaine : de la capture du modèle (observation, photographie, recherche iconographique...) au modelage du grès (en pièces uniques), puis à sa cuisson selon la technique ancestrale du Raku.

Le résultat obtenu est toujours une surprise, et c’est l’aléatoire alchimie entre la matière, la chaleur, le feu et l’eau qui permet à la pièce de prendre vie ou non.

 

 

RATS HUSKY

 

Le petit bestiaire que l’artiste nous propose est une véritable immersion dans le monde animal : chaque modèle semble animé d’un souffle propre et l’on s’attend à tout moment à ce que la chouette prenne son envol, les rats husky se faufilent entre nos jambes et les pintades se mettent à cacaber.

 

 

  

 

 

DEJEUNER SUR LA BANQUISE

 

 

Pour en savoir plus sur M Sabatini Halvick : www.sabhal.com

Retour au répertoire: cliquer ici

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:30

  

9Liubov Khitkova est née en 1960 à Rybinsk, sur les rives de la Volga en Russie. Attirée depuis sa plus tendre enfance par l’expression artistique sous toutes ses formes, elle s’initie tour à tour aux arts plastiques, au théâtre, au chant et publie même des poèmes dans le journal "Rybinskaya Pravda," tout en pratiquant l’athlétisme. Elle intègre ensuite le département d’arts graphiques de l'Institut pédagogique de Vladimir pour devenir professeur d’arts plastiques, un bon enseignant devant être capable, selon elle, d’allier compétences professionnelles de peintre et de dessinateur, capacité d'exprimer des pensées dans une forme juste et claire, talent artistique et bonne forme physique.

 

  

 

13Pendant ses études à l'institut, elle s’intéresse également à l’univers de l’art textile, en suivant des cours de tapisserie, de batik et de broderie. Elle obtient en 1984 son diplôme d’honneur et enseigne ensuite le dessin durant 20 années.  En 2005, elle quitte l'enseignement pour des raisons de santé et décide de revenir à la création personnelle, mais les médecins lui déconseillent de travailler avec les peintures et les solvants.

   

21C'est alors qu’elle troque ses pinceaux et ses couleurs contre des bobines et pelotes de fils. Elle se lance alors dans la mise au point d’une nouvelle technique, visant à préserver la beauté et la précision d'une peinture réaliste en utilisant des matériaux décoratifs : la mosaïque de fils est née. Peu à peu elle acquiert de l'expérience, découvre derrière quels fils se cachent la délicatesse d’un grain de peau, la fraîcheur d’un sous-bois, la lumière d’une aurore, comment en combinant telles nuances de couleur avec telles longueurs de brin, on saisit toute la profondeur d’un paysage… Mais le travail avec les fils est beaucoup plus complexe que la peinture, où le mélange des couleurs permet d’obtenir une multitude de teintes. Les fils, eux, ne peuvent pas être mélangés, à chaque brin ne correspond qu’une couleur et un ouvrage en mosaïque de fils nécessite plus d’une centaine de teintes de fils différentes. Ce travail prend également beaucoup plus de temps. En 10 ans, Van Gogh a peint plus d’un millier de toiles. Il lui aurait fallu 300 années pour les réaliser en mosaïque de fils !

détailh

 

On trouve dans les œuvres de Liubov Khitkova les alentours pittoresques de Rybinsk, les rives de la Volga, les nuances bleutées de la forêt d'hiver, les fleurs des champs et du jardin, des fruits succulents, des portraits. Le velouté particulier de ses créations provoque un sentiment de chaleur et de bien-être chez le spectateur. Et comme elle ne travaille jamais sur ses ouvrages lorsqu’elle est de mauvaise humeur, ceux-ci sont toujours emprunts de paix, de plénitude et de sérénité.

 

   

  

10Sa première exposition de mosaïque de fils a eu lieu en 2006 à Rybinsk. Depuis, chaque année, elle participe à des expositions personnelles et collectives à Rybinsk, Moscou et dans toute la Russie. Bien que certaines de ses créations se trouvent déjà dans des collections privées en Europe et en Australie, c’est la première fois que l’artiste accompagne ses œuvres dans un pays étranger. Festiv’Arts va lui permettre de connaître enfin la France, berceau de ses peintres impressionnistes préférés, Renoir et Monet. Elle espère que ses mosaïques de fils sauront toucher le public, et  que, bientôt, dans ses œuvres, les modestes paysages russes côtoieront la chaleur du sud de la France.

   

 

 

Retour au répertoire: cliquer ici

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:29

 

OCTOPUS GARDEN fond blanc 3 NB 

Palois d'origine, la trentaine, rien ne destinait Thomas Sarrameda à la sculpture sur métal. Snowboarder professionnel il vivait au rythme des voyages, des compétitions et des tournages video. Il y a quatre ans, il a voulu donner forme à ses croquis qu'il réalisait à ses heures perdues.

 

 

Sarrameda-TOURMENTS FUMÉE 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comprenant que seul l'acier le lui permettrait il a donc passé CAP de chaudronnier et licence de soudure à l'Afpa de Pau.  

 

 

 T-Sarrameda 0004 

 

Il travaille aujourd'hui avec des professionnels, ainsi que des particuliers, pour de l'ameublement et de la décoration.

Les techniques utilisées sont le pliage et le roulage. Le marteau et l'enclume, le compas et l'équerre... Les techniques de soudures sont le tig, le mag et le mig.

 

 

Il s'inspire de tout ce qui l'entoure, comme les paysages, les amis, les sports qu'il pratique. Mais rarement des réalisations d'autres artistes. A chacun son univers, comme le dit Thomas "le mien est déjà assez complexe !"

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur T Sarrameda : www.wix.com/sarrameda5/design

Retour au répertoire: cliquer ici

Repost 0
Published by festiv'arts - dans Artistes 2012
commenter cet article