Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 21:50

MIRANDE

 

Le parcours de créatrice de Frédérique MIRANDE peut se traduire comme un frisson d'argile sous la peau : une véritable rencontre avec la terre, qu’elle modèle, façonne, transforme, forme et déforme. Des formes, des mains qui nous invitent, ou attendent de recevoir, des femmes en rondeur, un étirement d’ailes, quelques anges posés là, au creux d’un arbre…Cet univers en décalage, loin des corps aux proportions classiques est une invitation au rêve, au silence, où chaque femme peut déceler une partie d’elle-même.

 atelier man

 C'est le raku, art ancestral Japonais, qu’elle choisit pour leur donner leur identité définitive. Utilisé comme un épiderme, comme exhalation de la vie interne de la terre. Certaines pièces sont enfumées dans de grands bidons pour leur donner cet aspect de bois, cette impression de sortir de terre.

 

affiche-coeur petite fille

 

 

 

 

 

 

  

 

 Cette exploration de la matière et des quatre éléments fait naître des mots, des sons, des rimes et des rythmes, qui prolongent et mettent en musique son travail de céramiste. Un recueil de textes à vu le jour en début d’année, et certains ont été publiés dans « la revue des nouveaux Délits », revue de poésie.

 

st mand1  Son travail s’oriente aujourd’hui vers l’exploration du mandala. Elle utilise cette forme, forte de sens, symbole de vie et de totalité, dans des compositions en céramiques, jouant sur la transparence des supports. A travers des roues paraissant en mouvement, des formes multiples organisées dans un cercle, elle nous parle du temps qui s’écoule,  de l’inexorable recommencement, de ce chemin vers soi, unique chemin par lequel rien n’est impossible.

 


 

 


mand fleur2

« La terre me raconte avec force, authenticité. Créer, toujours créer, et se créer, se porter davantage vers la connaissance, le dépassement, de créations en œuvres, peut-être ».

Frédérique MIRANDE, en plus de son activité de céramiste, est responsable, à Bordères, de l’association "De l’Art à l’Autre", ateliers d'expression créatrice, dont le but est de sensibiliser à l’art, de développer la créativité, l’imagination et de favoriser l’épanouissement personnel par le biais d’ateliers de modelage, de peinture et collage, ouverts à tous.

 

 

Pour en savoir plus : cliquez ici 

Pour retourner à la liste des artistes cliquez ici:

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 21:26

METGE

Née à Alep en Syrie où elle a poursuivi des études de littérature française, Sonia Metge a commencé à peindre à son arrivée en France.

 

Après avoir suivi des cours aux Beaux Arts de Toulouse, elle a été tout de suite attirée par la peinture à l’huile et surtout par l’étude du nu.

 

Expo-Sonia-METGE-copie-1.jpg





  

  

  

  

  

  

  

 

 

Depuis, l’artiste a participé à plusieurs expositions à Toulouse et dans la région Aquitaine.

 

 

pub.jpg

Ce qui la touche dans la peinture du nu, c’est de travailler le corps de la femme et ce qu’il dégage de sensualité et de rêves.

 

Sa palette de rouges et de gris fait appel à ses souvenirs d’enfance où les couleurs chaudes de l’Orient étaient omniprésentes et berçaient son univers féminin.

 Amitié

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sonia Metge est aussi Peintre-Calligraphe et l’on retrouve dans ses toiles « calligraphiées » ses couleurs de prédilection et des thèmes qu’elle affectionne comme l’amour, l’amitié, la féminité…

 

Pour retourner à la liste des artistes: cliquez ici

 

 

 L'amour

 La mère

  

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:30

 

MIRAILH-ARROSSAGARAYCéline Mirailh-Arrossagaray peint. Sur les toiles, sur les murs, le verre, les journaux, tous les supports lui sont bons pour laisser libre cours à sa passion, à son imagination, mais surtout exprimer en grand, ses sentiments. Dès sa naissance, Saint Luc, le saint patron des peintres et sculpteurs, semble l'avoir poussée vers un pot d'enduit de l'entreprise de peinture paternelle et, très tôt, elle se destine à une carrière de peintre en décors.

 

PB250070 

 

 

  

  

 CAP en main, elle accomplit différents stages de peintre en lettres et, après six années de travail dans différents ateliers, des ennuis de santé l'obligent à envisager de nouvelles perspectives d'avenir. Cinq ans de beaux-arts à Bayonne, une formation à Paris aux trompe-l'œil et une autre de peintre en décors, et la voilà prête pour prendre le nouveau chemin qui la mènera vers la carrière de sa vie. Le 1er mai 2008, elle s'installe à son compte comme artisan d'art dans la maison familiale située à Amendeuix.

P5160060Aujourd'hui, elle n'a que 29 ans mais déjà devant elle une belle palette de réalisations. Parallèlement à son activité de peintre en décors, elle s'exprime en tant qu'artiste peintre, avec beaucoup de pudeur, de chaleur, de couleurs et avec une immense vérité, en représentant sa vision du monde actuel. Elle témoigne de la guerre au Rwanda, du Tibet, de la condition des femmes, de celle des enfants…

 

P9110315

 

 

Passionnée de peinture mais aussi de partage, Céline Arrossagaray nous offre une peinture de femme sensible, courageuse, humaine et tournée vers les autres.

 

 

PA070082

Ne cherchez pas le  titre de ses tableaux, ils n'en ont pas car elle préfère laisser à chacun la liberté d'une interprétation personnelle, au fil de ses propres sentiments. Ainsi une même toile peut vous faire voyager de milles façons…

  

  

  

Pour en savoir plus, cliquez ici  

Pour retourner à la liste des artistes: cliquez ici





Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:24

MATHIEU-GRASSLArtiste installée à Nay, passionnée d’art Ethnique et Tribal, Mireille Mathieu-Grassl nous plonge dans différentes civilisations. Elle s’inspire et s’imprègne de ces cultures, de leurs histoires et de leurs légendes.

Culture Maori pour site

 

 

 

Ses peintures sur bois nous font voyager autour du monde à la découverte du langage des arts.  Vous pourrez, l’espace d’un instant, survoler le « temps du rêve » en Australie, faire une escale sur les courbes colorées de l’art Tembé de Guyane, voguer autour des  îles du Pacifique à la rencontre de l’art du Moko en Nouvelle Zélande, partir en expédition au cœur du Pérou à la découverte de Cuzco, faire un périple autour de l’art Ndébéle d’Afrique du Sud pour finir sur les couleurs des kolams aux senteurs épicées de l’Inde.

 

Koru coquillage pour site

Toutes ces Ethnies ont pour elle un point commun, toutes ces lignes, ces points, ces symboles, sont un moyen de communication, un autre langage. Ils représentent aussi le naturel et la simplicité, cette simplicité qu’elle remanie au gré de son imagination.

 

 

 

 

 Koru pour site

 

Si travailler sur le bois reste une évidence car c'est un matériau vivant qui garde son histoire en lui, aux creux de ses noeuds et de ses veines, elle avoue qu’il lui reste d'autres lieux à découvrir. Partir  à la recherche de ce mélange de courbes primaires qui dégagent par leurs lignes simplifiées toutes les richesses de la vie.

Toute une philosophie !

 

 

 

La spirale de l'oubli pour site 

 

Pour en savoir plus, cliquez ici :  

 

Pour retourner à la liste des artistes: cliquez ici 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 21:40

Martinez Y

 

"Dépasser le Visible pour atteindre l'Invisible" : pour Yolande Martinez, peindre, c’est transmettre de l'énergie à l'état pur.

Authentique autodidacte, Yolande Martinez n'a jamais pris de cours mais est passionnée par l'Art depuis toujours.

Moi Expo

 

Les représentations figuratives de ses débuts ont très vite été envahies par des émotions très fortes. Et sa technique a naturellement évolué vers des peintures  plus abstraites, mêlant fer et couleurs éclatantes, à la gestuelle vive et spontanée, qui reflètent sa formidable vitalité.

6

 

 

 

 

Pour en savoir plus, cliquez ici :

   

Pour retourner à la liste des artistes, cliquez ici:

 

SANY2917 crop

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 21:33

 

DSCN1557Jean-Marc Martinez est pratiquement né un chalumeau etnique.jpgà la main. En effet, dès son plus jeune âge, son père l’initie au travail du fer dans son entreprise de ferronnerie. Jeune adulte, il est attiré par la création artistique. Il met alors son savoir-faire au service de l’art et particulièrement de la sculpture du métal.

« Le fer est naturellement devenue ma matière préférée, que je torture dans tous les sens. La matière au fil de l’inspiration devient alors soit œuvre d’art soit mobilier » se plait-il à dire.

Meulée, tordue, soudée, assemblée en une subtile harmonie de rondeurs et d’angles, sous les doigts de l’artiste, la matière reprend vie, sans perdre rien de sa patine naturelle.DSCN1952.jpg

Il participe à de nombreuses expositions en privilégiant ses thèmes favoris que sont la tauromachie, la mode, les personnages et les TOTEMS.S 11

  DSCN1912.jpg

 

Pour en savoir plus : cliquez ici

Pour revenir à la liste des artistes: cliquez ici 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 23:38

MAREZ

 

 

 

Née à Tarascon sur Ariège, Liliane Marez passe son adolescence entourée d’un père, d’un oncle et d’amis peintres, amateurs et professionnels. Baignée dans cet environnement d’artistes, elle suit des cours de dessin pour devenir « designer » textile et papier peints. Mariée très jeune, elle parcourt la France avec  sa famille puis reprend des cours aux Beaux Arts à Clermont-Ferrand où elle découvre la peinture sur soie qu’elle enseignera durant une dizaine d’années. Elle participe à de nombreuses expositions en Auvergne et en Ariège.

 

 

 

 

 


Parallèlement, secrétaire du Comité Archéologique de Lezoux (le plus important centre de céramique sigillée gallo-romaine des premiers siècles de notre ère), elle prend part à de nombreuses fouilles, organise conférences et visites et, dans le cadre d’un projet pédagogique, réalise une grande fresque sur les murs du groupe scolaire.


Abandonnant  provisoirement ses pinceaux pour raison familiale et professionnelle, elle arrive ensuite en Béarn.
 

L’année 2001, où elle découvre à la fois l’Afrique et le pastel, qu’elle pratique en autodidacte, marquera un tournant dans le parcours artistique de Liliane Marez. Le Maroc, la Tunisie et l’Afrique noire deviennent ses principales sources d’inspiration et, au fil des rencontres, elle affine sa technique, aiguise son regard.


Elle expose plusieurs années au restaurant « le Champetier » à Pau. Puis, cherchant dans la diversité des techniques de nouvelles visions de la peinture, lui permettant une autre interprétation du pastel, elle apprend l’aquarelle à Nay avec Jean Ardouin, professeur des Ateliers graphiques  et renoue avec la céramique en pratiquant le modelage et la sculpture avec Fredérique Castillon.


 

 

 

 

 

Elle souhaite, à travers son travail, témoigner de la richesse de peuples dont la culture est menacée par la mondialisation. Ses portraits d’hommes, de femmes, d’enfants, gardent la mémoire de chacune  des cultures qu’elle a appris à connaître et à aimer au fil de ses voyages. Les nombreuses photos prises en cours de route, associées à ses souvenirs, l’aident à reconstruire, avec ses couleurs, cet autre monde en souffrance. En transcrivant la singularité des costumes, la précarité de l’habitat, la beauté des visages, l’authenticité des émotions, Liliane Marez nous interroge sur l’avenir de ces peuples, et sur le fragile équilibre de l’humanité tout entière.


Elle envisage de repartir prochainement, à la découverte des populations d’Amérique du Sud et de  l’Himalaya. 

 


Pour en savoir plus : cliquez ici

 

Pour retourner à la liste des artistes: cliquez ici

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 23:26

LeberloaAldéric Le Pan, sculpteur et céramiste est formé en restauration des monuments Historiques, sciences de l’éducation et histoire de l’art.

 

Après les formations et voyages, il vit à Lyon (1999-2005) ou il travaille avec des chorégraphes et danseurs.

Puis il séjourne en Californie où il expose en 2006.

 

blog3blog2

 

 

 

 

 

 

 

 

Installé dans le Magnoac depuis 2007 il s’inscrit dans le territoire par une création au service des lieux et des personnes.

Il sculpte la Marianne du Magnoac en 2009 et les animaux locaux tels que les porcs noirs de Bigorre pour les éleveurs.

Parallèlement il poursuit ses recherches en création contemporaine sur des mythologies sensibles et auto-archéologiques.

 pub

 

Aldéric Le Pan tente de mettre à jour, dans un vaste chantier de fouilles auto-archéologiques, les objets aoristiques et symboliques oubliés.                               

 Animaux archétypiques et figures archaïques se découvrent à la lumière, comme survenus des bords d’une méditerranée à la fois antique et symbolique.

 

blog1

 

 

 

 

Toutes ses pièces sont réalisées en grès chamotté, parfois couvert d'une barbotine de porcelaine et cuites au bois dans des fours archaïques.

 

Pour en savoir plus : cliquez ici 

 

Pour retourner à la liste des artistes: cliquez ici

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 23:17

LE PAN

 

Oui, « chaque jour j'attache moins de prix à l' intelligence , et je regarde mieux la peinture. Je la sens. » L'art, il est vrai souffre aujourd'hui de trop d'intelligence. Non qu'il faille être sot pour faire de la peinture, mais trop souvent les artistes se prennent pour des penseurs, quand ils ne jouent pas aux critiques d'art, rôle clownesque entre tous. Ce qui est perdu dans un art devenu trop réflexif, c'est l'instinct, la marque du corps, le naturel, le cœur.

 

Avec LEBERLOA, on a affaire à ce que faute d'autre dénomination j'appellerais un peintre

d'instinct. Mais attention! Son art n'est ni brut, ni sauvage. Tout au contraire, il est, on ne peut plus spirituel. Ce que je retrouve dans sa façon, c'est toute la gestuelle perdue de la peinture. Vivacité, spontanéité, brio donnent à ses œuvres une force expressive.

 

Una Finley, galeriste, Brighton

 

Flyer Festivart 2011Hommage a Tomi UngererPerd pas la boule

Pour retourner à la liste des artistes: cliquez ici

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 23:04

LAVAL-GARBAGELe travail de ce duo de photographes est essentiellement basé sur la nature (photos rapprochées, photos macro).

 

Ils s’intéressent au monde discret qui les entoure depuis plusieurs dizaines d'années et ont acquis une bonne connaissance des sujets qu’ils présentent.

 

P1010503 copie

 

 

 

    Leur souci est de pratiquer la photo sur le terrain sans perturber le milieu naturel: ni capture, ni cueillette pour la photo en studio et prises de vue en lumière naturelle.

 

 

P1020418 copie     S’ils essaient de faire apparaître l'esthétique, parfois la beauté, l'élégance de ce monde, leur démarche est aussi pédagogique.

 

Certains sujets comme les araignées communes (misumènes, pisaures, épeires) sont suivies durant plusieurs années pour collecter un maximum d'observations illustrant les principales étapes de leur développement (mue, reproduction, chasse, prédation etc…).

 

      

 


Cerf volant

 

 

Les photos qu’ils présentent sont accompagnées de fiches explicatives, tableaux, livrets.

Bienvenue dans le monde fascinant du « micro-cosmos »…

 

Pour retourner à la liste des artistes: cliquez ici

Partager cet article
Repost0