Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 22:04

Image 2

 

Depuis sa plus tendre enfance, Marie-Hélène Cazaux dessine. Petite, comme tous les mômes, elle remplit d’abord ses cahiers de maisons aux crayons de couleurs, puis elle s’intéresse aux paysages, aux personnages… A l’âge de 15 ans, elle peint son premier tableau : un portrait de sa petite soeur .

 

  

  

Image 3
Après son bac, elle s’inscrit à l'Ecole des Beaux Arts de Toulouse mais, pour faire plaisir à son père, passe également un 1er examen de médecine... puis devient médecin.

 

 

 

 

 


A 30 ans, elle reprend le fil de son rêve et se réinscrit à la même école des Beaux-Arts de Toulouse où Robert Pagès, sculpteur, enseigne le dessin et Mr Schintone, la peinture. Travaillant à mi-temps à Pau, elle s’évade vers Toulouse toutes les semaines, pour travailler pendant 3 ans dans ces 2 ateliers.


le crochet

  Aujourd’hui, Marie-Hélène Cazaux crée chez elle. Sa véritable médecine, c’est la peinture.

Si elle cesse de peindre trop longtemps, « elle n’est pas vraiment en forme », comme elle le constate elle-même.
Elle trouve aussi dans la peinture un moyen privilégié pour communiquer avec les autres. Avec le public, bien sûr, mais aussi avec d’autres artistes, avec qui elle partage expériences et points de vues : présidente des Artistes Associés depuis 6 ans, elle a participé avec eux à de nombreuses expositions collectives, à Morlaàs, Pau, Idron, Oloron…
 

   

Image 1Sa peinture est essentiellement figurative. Plus touchée par les perdants que par les gagnants, plus fascinée par les vilains que par les gentils et préférant le noir au blanc, elle s’intéresse naturellement aux endroits les plus rouillés, délabrés, sordides ou étranges qu’elle peint pour exprimer leur beauté.

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus : www.marie-helene-cazaux.odexpo.com

Retour au répertoire: cliquer ici

Partager cet article
Repost0

commentaires