Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 12:32

L’œuvre de Pauline Le Duc illustre parfaitement le thème « À Plumes et à Poils »

À travers un travail sur des formes organiques et des matières entropiques, parfois périssables, elle tente d’invoquer de nouvelles sensations vis-à-vis du corps.

Pauline Le Duc, artiste invitée Festiv'Arts 2015

Ce corps que propose Pauline n’est jamais représenté dans son intégralité, il s’agit plutôt d’évoquer des fragments hétéroclites, sans genre, ni fonction précise.

Cet ensemble organique et ambigu formant une sorte de cabinet de curiosités est à envisager comme une somme d'informations, d'outils, invitant à réfléchir sur le sens à donner à la vie et nous rappelant la fragilité du vivant.

Dans son travail sur la matière, Pauline questionne également une dualité où s'affrontent une logique mécanique (celle de la mise en place de la fabrication, de l'expérimentation) et une force organique (celle de matière soumise à l'entropie). Pauline envisage les matériaux qu’elle utilise, qu'ils soient d'origine naturelle ou plus “industrielle”, comme producteurs de formes.

Ancienne élève de l'Ecole Supérieure d'Arts des Pyrénées (Tarbes) est aujourd’hui installée à Toulouse.

Pauline Le Duc, artiste invitée Festiv'Arts 2015
Un regard insolite, qui nous interroge sur le vivantUn regard insolite, qui nous interroge sur le vivantUn regard insolite, qui nous interroge sur le vivant

Un regard insolite, qui nous interroge sur le vivant

Partager cet article

Repost 0
Published by festiv'arts
commenter cet article

commentaires